Victoria Hislop: Chypre déchirée

Victoria Hislop évoque, par la fiction, les derniers feux d’une ville vidée de ses habitants après l’invasion turque.

cyn31-8-07

Un décor paradisiaque où la mer, le sable, le soleil s’accordent à la perfection : bienvenue dans la station balnéaire de Famagouste, posée sur une baie sublime du nord-est de Chypre, joyau de la Méditerranée vers lequel accourt la jet-set. Particulièrement en cet été 1972, qui voit l’inauguration d’un hôtel pharaonique, le Sunrise, véritable « paquebot » avec son millier d’employés.

A sa tête, Savvas et Aphroditi Papacosta, jeune couple ambitieux qui a la folie des grandeurs. Autour d’eux, des Chypriotes grecs et turcs qui cohabitent en bonne intelligence, tels les Georgiou et les Özkan, familles voisines ayant fui les troubles et les violences passées dans le reste de l’île.

Des affrontements qui opposent de longue date la Grèce et la Turquie – dont Chypre est beaucoup plus proche géographiquement. En 1974, la Turquie envahit le nord de l’île et établit une ligne de démarcation qui la coupe en deux. C’est le chaos, quelque 40 000 personnes fuient Famagouste à la hâte. Mais les Georgiou et les Özkan ne s’y résignent pas… (lire la suite sue le site L’Express)