Une dernière danse

derniere-danseDerrière les tours majestueuses de l’Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux.

Soixante-dix ans plus tôt, le café abrite les Ramirez : trois frères qui n’ont rien d’autre en commun que leur amour pour leur soeur, Mercedes. Passionnée de danse, la jeune fille tombe bientôt sous le charme d’un gitan guitariste hors pair. Mais tandis que l’Espagne sombre dans la guerre civile, chacun doit choisir un camp. Et la fratrie va se déchirer entre résistance, soumission au pouvoir montant, ou fuite.

Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer à quel point cette histoire va bouleverser sa propre existence…

La presse à propos de Victoria Hislop :

« Deux romans seulement et déjà un style Hislop : une petite cantate qui chante doucement la Méditerranée, la famille et un passé qu’on connaît mal. »

Le Point

« Lire un livre de Hislop, c’est entrer dans un univers ou la fraternité s’oppose aux remous violents du monde. Face aux déchirures de l’Histoire, il y a le méticuleux ouvrage de la romancière qui sait si bien nouer « le fil des souvenirs » sur son métier à tisser littéraire. »
ELLE

« Les dieux qui veillent sur Victoria Hislop possèdent la fibre littéraire. »

LIRE

Agenda

Twitter

Achetez “Cartes Postales” en Anglais