Retour de Victoria Hislop, nouvelle star des lettres, avec "Une Dernière danse"

Retour de Victoria Hislop, nouvelle star des lettres, avec « Une Dernière danse »

Attention, best-seller en vue! Après le triomphe de sa saga grecque vendue à plus de 2 millions d’exemplaires, la Britannique Victoria Hislop revient avec « Une Dernière danse », plongée déchirante dans la guerre d’Espagne, à paraître le 7 mai aux Escales.

mardi 22 avril 2014 à 10h45 @ RTBF.be

derniere-danse« Victoria Hislop est l’un des auteurs étrangers qui vend le plus de livres en France, portée au sommet en seulement deux ans. Au début, essentiellement par le bouche à oreille et le travail des libraires », explique à l’AFP Véronique Cardi, toute nouvelle directrice générale du Livre de Poche. C’est elle qui avait découvert et publié en 2012 le premier roman de Victoria Hislop, « L’Ile des oubliés », aux éditions Les Escales, sa maison lancée en 2011. Elle dirigeait aussi la mythique collection « Feux Croisés », chez Plon, où est paru « Le Chardonneret », de Donna Tartt, couronné lundi par le Pulitzer et grand succès de librairie.

« L’Ile des oubliés » (« The Island »), publié il y a plus de sept ans en Grande-Bretagne, y était déjà un best-seller, traduit en plusieurs langues, mais le thème de la lèpre au coeur du roman – la Crête abritait la dernière colonie de lépreux en Europe jusqu’en 1957 – « faisait très peur aux éditeurs français. La romancière a été ravie qu’une maison tente l’aventure en France », relève la jeune éditrice de 33 ans.

Le roman a aussi fait l’objet d’une série télévisée très populaire en Grèce. « Victoria y est une star, comme en Grande-Bretagne. »

Cette saga familiale, mêlant histoire d’amour et leçon de tolérance, « a séduit les lecteurs français, toutes générations confondues. Nous n’avons cessé de réimprimer le livre, vendu à 500.000 exemplaires dans l’Hexagone, à plus de 2 millions dans le monde, traduit dans trente pays ». C’est aussi l’une des meilleures ventes du Livre de Poche des dernières années, avec Delphine de Vigan et Grégoire Delacourt.

« Ce sont des chiffres impressionnants pour un nouvel auteur. Il est rare qu’un +outsider+ culmine très vite au top des ventes. Et c’est réjouissant de faire découvrir des écrivains sans matraquage publicitaire », confie dans un sourire Véronique Cardi.

Grande Histoire et Méditerranée

Le Livre de poche publiera également en mai, en synergie avec « Une Dernière danse » aux Escales, le deuxième roman de l’auteure, « Le Fil des souvenirs », dont le récit a pour cadre Thessalonique.

« Victoria vient aussi de rendre à son éditeur anglais le manuscrit d’un quatrième roman, +The Sunrise+, dont l’histoire se déroule à Chypre. Très attendu par ses fans, il paraîtra à la rentrée. »

Née Victoria Hamson en 1959, Victoria Hislop est diplômée de littérature anglaise de l’université d’Oxford. Elle vit entre l’Angleterre et la Crête et s’est lancée dans la littérature après avoir été journaliste. Ses romans, à la fois instructifs et divertissants, se nourrissent de destins singuliers confrontés à la grande Histoire, avec la Méditerranée comme toile de fond.

Récit de feu et de sang, « Une Dernière danse » nous entraîne à Grenade, où résonnent les guitares et les talons des gitanes. Une jeune Anglaise, Sonia, débarque dans la ville andalouse pour prendre des cours de danse. Elle découvre, au fil d’une conversation avec le patron du Café El Barril, la douloureuse histoire de la ville de Garcia Lorca dans les années 1930. Et celle, non moins tragique, des anciens propriétaires du bistrot, la famille Ramirez, déchirée par la guerre d’Espagne. Sonia, happée par ce drame et le destin de la jeune Mercedes, passionnée de flamenco, est loin d’imaginer que ce passé va bouleverser sa propre vie…

Au Livre de Poche, Véronique Cardi veut continuer « à dénicher les auteurs étrangers prometteurs passés au travers des mailles du filet… et ne pas surpayer les livres. Sur la littérature étrangère, dit-elle, il peut y avoir un emballement disproportionné ».

Premier éditeur de poche en parts de marché, Le Livre de Poche (Hachette) a fêté ses 60 ans en 2013. Globalement, quelque 73,1 millions d’ouvrages au format poche ont été vendus en 2013 pour un chiffre d’affaires de 512 millions d’euros.